22 février 2010

Elegy n°62 (Gothic tribe tribute #22)


Enfin paru! Le numéro 61 datait de septembre-octobre 2009. Je pensais que l'éditeur (Divarius) avait des difficultés comme son prédécesseur et qu'il allait devoir "fermer" boutique, mais non!


Numériser0007

Dans le sommaire de ce numéro de décembre 2009 - janvier 2010, j'ai retenu l'article consacré à l'excellent Benjamin Lacombe à qui Elegy a consacré sa couverture (dessin intitulé "La Veuve"). Après son livre-disque "La Mélodie des tuyaux" réalisé avec la complicité d'Olivia Ruiz, cet illustrateur de talent s'est attaqué à une icône incontournable de la subculture gothique à savoir le génialissime Edgar Allan Poe. Le résultat est un livre magnifique (que j'ai eu la chance de recevoir pour mon petit Noël), sensuel (au toucher et au regard) et d'une rare qualité: "Les Contes macabres" d'E.A. Poe sont parus aux Editions Soleil dans la collection Métamorphose, une collection dirigée par l'excellente Barbara Canepa (bien connue des fidèles lecteurs d'Elegy) et qui est notamment la créatrice de Skydoll.



contes macabres


Les amateurs de récits gothiques auront le plaisir de voir associés les plus beaux et les plus mélancoliques dessins de Lacombe aux textes magistraux de Poe que sont "Bérénice", "Le Chat noir", "Le Portrait ovale" ou encore "La Chute de la maison Usher", entre autres.

Je ne peux que vous conseiller d'aller faire un tour sur "Décousu", le blog du Sieur Lacombe (voir dans les "Liens à suivre") ou de jeter un oeil sur la "bande-annonce du livre" (ci-dessous).


Epinglé également dans ce numéro d'Elegy, la sortie du DVD du journaliste Laurent Courau (édité par Le Chat qui fume) dont le titre, "Vampyres", rappelle celui de son livre paru chez Flammarion en 2006. Pas étonnant puisqu'il s'agit du "pendant filmé de cet incroyable reportage" réalisé au sein de la communauté des vampyres américains. Cette contre-culture inspirée par les vampires littéraires et cinématographiques est un phénomène essentiellement urbain et se cantonne aux grandes villes des Etats-Unis (New York, quartiers de Spanish Harlem et du Bronx, La Nouvelle-Orléans, quartier français) et du Japon, mais pas seulement, puisque le phénomène commence à toucher la vieille Europe, berceau historique du mythe (moderne) des vampires (Quartier Rouge à Amsterdam, à Paris et même à Venise).

Si vous pensiez que la fin du monde est proche et que notre société déshumanisée et violemment néo-libérale va subir des bouleversements socioculturels majeurs, alors lisez ce livre ou visionnez ce film et vous comprendrez ce que l'avenir nous réserve. Et je ne plaisante pas! On se donne rendez-vous dans 20 ans pour en rediscuter si nous sommes encore là pour le faire.