30 juillet 2009

May the Evil...


L'été c'est le temps des festivals et qui dit festival dit... Metal? Oui, c'est une bonne réponse mais pourtant ce n'est pas celle que j'attendais. Non, j'attendais ME-DI-EVAL (remarquez au passage le jeu de mots avec le titre, ahem! ... Bon, laissez tomber).

Avec l'été me revient cette idée saugrenue de mettre sur pied une perite compagnie médiévale, ou au moins pseudo-médiévale car mon but serait de faire coller l'aspect du groupe avec l'imagerie de la gothic fantasy, en ayant en ligne de mire, bien entendu, le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien (référence absolue dans le domaine).

Mes penchants naturels me poussant, esthétiquement parlant, vers le côté obscur de la force, je suis tenté de donner une note très sombre à ce projet en privilégiant non pas la perfection des tenues elfiques ou la grâce martiale des cavaliers du Rohan, mais plutôt la terreur inspirée par les Nazgûl (P.S.: il paraît que je ne dois pas mettre de "s", même au pluriel). Pour les tenues, voir l'article Humeur #6 du 07/03/2009 (les chevaliers noirs du clip de Dimmu Borgir, The Serpentine Offering, ils sont plutôt réussis je trouve).

1146093

La premier poste du projet, avant l'habillement, ce serait les armes et en particulier l'épée. Si je me réfère à l'ouvrage de Chris Smith intitulé "Le Seigneur des anneaux: armes et guerres" (au passage, encore merci Nanie), il est probable:

- que les épées des Nazgûl aient été forgées dans le Mordor,
- qu'elles étaient longues (celle du Roi-Sorcier d'Angmar taille dans les 1,5 m),
- qu'elles permettaient de se battre à une ou deux mains (la poignée doit donc être longue),
- que les formes en pointes, caractéristiques des armes du Mordor, étaient privilégiées pour les gardes et les pommeaux,
- que ces épées devaient avoir un aspect d'armes abandonnées (sales et un peu rouillées mais toujours très efficaces).

angmar_sword

Epée du Roi-Sorcier d'Angmar

Bien entendu, il faut que ces armes soient assez résistantes et maniables pour permettre la pratique de l'escrime médiévale. Inutile donc d'envisager les artefacts: je possède une copie de l'épée de Théoden du Rohan et je peux vous assurer que je ne me risquerais pas à m'en servir en combat réel (pour l'avoir démontée, je sais comment elle est construite et elle est bien là où elle est, en déco, sur un mur).

herugrim


Herugrim, l'épée de Théoden.

Le problème, ce sont les budgets (le nerf de la guerre).

Il est possible, dans certaines boutiques, de se procurer ces armes, garanties d'origine pour un usage de combat. Il est même possible, chez certains forgerons, de proposer son propre dessin. Je n'ai pas encore fait la démarche, et en plus il doit y avoir quelques problèmes de copyright au passage, mais je crois que ces épées sur mesure doivent normalement être plus coûteuses que les autres. A voir.

Pour l'instant, le candidat le plus sérieux serait REVES D'ACIER à Paris. Si l'on n'envisage pas de faire forger des épées analogues à celles vues dans le film de Peter Jackson (si on pousse le réalisme jusqu'au bout, il nous en faudrait une différente chacun), j'opterais, personnellement pour une des deux épées suivantes:

- une copie inspirée de Narsil, l'épée d'Elendil (le père du fameux Isildur) devenue Anduril entre les mains d'Aragorn (je sais que c'est l'autre camp mais n'empêche, ce modèle correspond plus ou moins aux critères), les épées du Gondor sont basées sur des armes italiennes de la deuxième moitié du XIVème siècle - épée longue à deux mains;
- une copie inspirée d'épées allemandes du XVème siècle, appelées "Chantelame" car, forgées suivants les méthodes ancestrales, elles produisent un son mélodieux quand elles s'entrechoquent.

Il existe une troisième option, à savoir l'épée inspirée du "claymore" de William Wallace dans le film Braveheart mais c'est limite...

Les prix me semblent démocratiques, la gamme des produits est bien pensée, les gars m'ont l'air plutôt sympas (dans le genre médiéval). Ne reste plus qu'à convaincre le reste de la compagnie (me faudrait bien un Gandalf et un petit miracle pour ça... enfin, je veux dire un Sauron et une petite malédiction).

REVE D'ACIER_NARSIL

REVE D'ACIER_NARSIL2

"Narsil"


REVE D'ACIER_Chantelame

REVE D'ACIER_Chantelame2

Epée batarde "Chantelame" (fin 15ème s.)

REVE D'ACIER_Wallace

REVE D'ACIER_Wallace2

Epée "Braveheart" (elle est énooorme!)

Pas évident de mettre un tel projet sur pied et ne pas avoir l'air ridicule... Pfffff. Bon, je vais prendre un petit remontant et encore réfléchir à la question en écoutant un truc de derrière les fagots, un truc qui dépote comme dirait l'autre.



Equilibrium - Blut Im Auge

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!

Commentaires

Sympa l'idée C'est sûr que c'est un fameux budget ! Sinon, j'ai eu l'occasion de passer une commande auprès du forgeron du site de l'archéosite d'Aubechies pour papa et il travaille très bien et à prix vachement démocratique...

Il sera sans doute là le week-end de l'archéologie expérimentale le dernier week-end d'août, si ça te dit...

Écrit par : mel | 07 août 2009

A quand une réunion de la Table Ronde? Le forgeron du site a travaillé pour ton père? Intéressant. C'était pour quel type de pièce? Un couteau, une épée, une hache, ... ? connaissant ton papa je pencherais pour un set de couverts dans le style médiéval, histoire de faire bonne figure lors des festivals et que ça reste pratique à utiliser en toutes circonstances. Quoi qu'il en soit, je vais voir pour Aubechies, la fin du mois risque d'être très chahutée... En plus il faudra que le temps ne soit pas TROP bon, j'ai déjà donné à Franchimont sous la canicule et dans la foule, c'est pas gai. A plus.

Écrit par : Theudrick | 10 août 2009

Les commentaires sont fermés.