30 avril 2009

Phantom of the Opera (Alchemerya's Cemetery Trail #2)

 

A tout seigneur tout honneur. Le Fantôme de l'Opéra (1910) c'est d'abord et avant tout un des meilleurs roman de Gaston Leroux (1868-1927). Après avoir lu Le Mystère de la Chambre Jaune et Le Parfum de la Dame en noir, je m'étais attaqué à ce roman inspiré d'événements étranges qui se sont effectivement produits à Paris, sous les ors de l'Opéra Garnier, au cours de la seconde moitié du 19ème siècle. Pour ma part, je trouve qu'il s'agit d'un des romans les plus inspirés de Leroux car il est parvenu à rendre vivant le décor musical de son oeuvre: tout dans ce roman gravite autour de la musique et le texte est lui-même musique pour les yeux.


180px-Gaston_Leroux_-_Le_Fant%C3%B4me_de_l%27Op%C3%A9ra
Couverture de l'éd. de 1921

Il n'est pas étonnant dès lors que sa lecture ait inspiré Sir Andrew Lloyd Webber, compositeur anglais, qui, en 1986, en fit une comédie musicale au succès planétaire.

Le film de Joel Schumacher (sorti en 2004) est directement inspiré de l'oeuvre théâtrale. La photographie en est magnifique mais on peut cependant lui reprocher quelques longueurs, accentuées, chez les personnes qui ne sont pas amateurs du genre, par la présence continue du chant dans toute les scènes (ou presque, je commente de mémoire).

Il n'en demeure pas moins qu'un des épisodes du roman que j'avais le plus apprécié se retrouve dans le film comme il était dans mon souvenir, non pas qu'il reproduise les décors tels que Leroux les avait décrits, mais il m'a inspiré les mêmes sentiments: une grande sérennité d'abord mais qui finalement se mèle d'angoisse au fur et à mesure qu'approche l'inévitable affrontement... Et tout se passe, bien entendu, dans un cimetière.

Mais le Baron Lloyd-Weber n'est pas le seul à avoir été inspiré par le roman de Leroux. Iron Maiden, encore eux, en grands amateurs de littérature "sombre" (ils ont également mis en musique The Murders in the Rue Morgue d'Edgar Poe) , s'étaient fendus dans les 80's de leur opus sur le célèbre fantôme. Plus récemment, c'est le groupe Nightwish qui a repris le thème de Webber pour en donner une intéprétation dans le registre "lyric gothic metal" que personnellement je trouve de toute beauté.

 


 

Wishing you were somehow here again + Wandering child (A.L.W.)



Wandering Child (A.L.W.) followed by the swordfight



Phantom of the Opera (cover by Nightwish)




Phantom of the Opera by Iron Maiden (with Paul Di'Anno)

Les commentaires sont fermés.