22 mars 2009

Cemeteries child (Gothic tribe tribute #8)


Les jours rallongent? Le printemps arrive? Les bleus, les jaunes, les verts vont afficher leurs grands airs. Pauvre de moi. Car même si mon cerveau attend comme un "junkie" en cage ses shoots de mélatonine, je ne peux m'empêcher de voir arriver cette saison "lumineuse", et sa caniculaire grande soeur en string, avec une certaine appréhension mâtinée d'angoisse larvaire.

Haaaaa! quel bonheur ce sera de m'enfermer dans un endroit bien frais, de préférence en dessous du niveau du sol, et de profiter d'une semi-pénombre reposante en sachant qu'au-dessus de moi, les êtres, écrasés de soleil, se dessechent petit à petit en exposant leurs chairs rutilantes de sueur et leurs verdures transpirantes à la contemplation du satanique disque jaune qui finira un jour par les brûler tous dans son boulimique brasier nucléaire.

En ces moments privilégiés, le livre représente pour moi le meilleur des compagnons. Discret, doux, velouté, agréable au toucher, intelligent, intéressant, ... Le compagnon idéal quoi.

Alors voilà un "compagnon" que je vais regretter au moment d'échapper aux affres des UV mutagènes. Je vais le regretter parce que j'ai déjà commencé à le lire, j'aurais dû attendre. Il s'agit du dernier roman du merveilleux Sire Cédric, L'enfant des cimetières.  Cet ouvrage, de l'avis de certains, inaugure un genre nouveau, le "thriller gothique", mélange subtil de roman noir (au sens polar du terme) et de roman noir (au sens gothique du terme): "Barman, un noir, double (si c'est possible)".

J'avais découvert le "sieur" Cédric sur les conseils avisés de mon cher ami Vainsangh, grand Saigneur des ténèbres devant l'Eternel d'En Bas, et qui m'avait conseillé la lecture du très luxurieux et très décadent Angemort.

En plus d'être un très bel et bon exemplaire de la faune gothique française, Sire C. se paie aussi le luxe de "vocaliser" au sein du groupe de death Angelizer. Quelle santé!

Enfant_des_cimetieres

Sire_Cedric_Cimetiere

Sire Cédric (extrait de son site officiel): "Avez-vous jamais ressenti cette peur irrationnelle de l’obscurité ? Des spectres invisibles qui, venus du cœur de la nuit, attendent en silence votre sommeil pour s’infiltrer derrière vos yeux et se glisser tout au fond de votre esprit ? C’est mon cas, ohhh que oui. J’ai toujours eu un rapport particulier avec les rêves, et leurs frères les cauchemars. Un mélange d’attirance et de terreur, d’attirance pour la terreur, qui m’a conduit, depuis que je suis adolescent, à dévorer tous les romans de Stephen King, de Clive Barker et autres Serge Brussolo, où je retrouve à coup sûr ces sensations fortes, ce délicieux lyrisme de l’horreur."

Je ne boude pas mon plaisir... Allez hop! Une petite interview.

Interview on TLT : "Pretty eyes, isn't it?"

Nemesis by Angelizer (Lead vocal: Sire Cédric, Arch Enemy cover): "Gasp!"

Nemesis by Arch Enemy (Lead vocal: Angela Gossow).
"Always listen to the original... A.E. is one of my favourite metal band"

Les commentaires sont fermés.